AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

RP cul Lilou Edwin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Auteur
Message

avatar
Gouvernator
Date d'inscription : 13/09/2015
Messages : 51


Vos équipements
véhicule: uygrfeddyf
armes:
équipements :

MessageSujet: Re: RP cul Lilou Edwin   Dim 3 Jan - 22:39

Les peaux nues se frottant l'une à l'autre, les lèvres se cherchant passionnément, les mains se promenant sur les corps unis... La chaleur, le désir, le plaisir... Le couple du jour venait de s'enfermer dans une bulle que nul ne pouvait pénétrer. L'homme oubliait même qu'à tout moment on pouvait les surprendre. Il fallait se l'avouer, il s'en fichait de se faire pincer. C'était humain, après tout. Les conséquences ? Pour le moment, il s'en grattait totalement. Tout ce qui importait c'était son union avec la blonde. La vie, le temps, les zombies, Cath, les coyotes, Street Wise. Rien. Vraiment plus rien n'existait autour d'eux.

Le plaisir de la chair faisait fondre de bien être le fauconnier. Chacun s'efforçait comme il pouvait d'offrir plaisir et passion à l'autre. Et au bout d'un temps, les deux corps dégoulinèrent de sueur. La résultante d'une finale d'un bon sport de chambre. Parlant de finale, le responsable ignorait combien de temps cela faisait que sa partenaire et lui s'adonnait à la luxure mais lui, venait à bout. Et si sur son visage, la jeune femme pouvait y voir les différents stages de son arrivée au septième Ciel, Ed, entre deux mouvements de reins, se demanda comment il avait pu tenir aussi longtemps après des années d'abstinence. Délicatement, toujours en position de domination, il vint se coller entièrement au corps de sa belle. Il embrassa patiemment sa gorge, son cou et remonta le long de sa joue pour s'arrêter à son oreille. Avant de parler, il tenta, tant bien que mal, de retrouver un rythme respiratoire correct avant de s'adresser à la demoiselle en murmurant.

- Je vais bientôt craquer...

Sur ces mots, l'homme fit ce que tout homme ferait. Il donnerait ses dernières forces pour combler au mieux sa moitié. Ses mouvements se firent plus pressant, sauvages et longs. Tenir quelques minutes de plus, c'est ce qu'il voulait. Il le souhaitait grandement afin que Lilou ait aussi son pass pour le Nirvana.

Finalement, les minutes d'efforts supplémentaires vinrent à bout de ses ultimes forces. C'est dans un râle rauque, le visage dans le cou de la soigneuse et le corps collé au sien, qu'Edwin se détendit. Peu à peu, ses épaules s'affaissèrent et sa respiration, précédemment courte et rapide, devenait lente et profonde. L'homme resta en sa compagne un instant, laissant son coeur se caler au rythme du sien. Le responsable releva le visage pour plonger son regard dans celui de son opposée. Avec douceur, il dégagea une mèche de cheveux collée contre sa joue et posa les lèvres sur les siennes. Un baiser tendre et encore emplit de désir. Quelques instants après, le renard se laissa rouler sur le côté et passa le bras sous la tête de la femme, l'attirant contre son torse. Il observa un instant le plafond puis se mit à sourire en coin.

- J'espère que tu n'es pas trop déçue. Faut dire, ça faisait un moment que je n'avais pas... Enfin, tu vois. Donc la performance n'était certainement pas... Génial.

C'est avec un petit rire nerveux que le dresseur ferma les yeux. Derrière ses paupières closes apparaissait le corps nu contre lui, ce corps qu'il avait plus quej amais désiré. Ce corps qui le faisait encore frissonner alors qu'il était vidé de toute énergie. Se sachant en tenue d'Adam et Eve, l'amant couvrit les réceptacles de l'âme. Savait-on jamais, si quelqu'un, à ce moment précis, entrait en trombe dans la chambre. Valait mieux pas que ces yeux tombent sur des adultes se remettant d'un round intense, particulièrement s'il s'agissait d'yeux innocents.

Finalement, Ed ouvrit les yeux pour contempler le visage de la partie adverse et offrit un sourire amusé et taquin à la californienne, venant lui voler un baiser pour pouvoir chuchoter contre ses lèvres.

- Tu crois qu'on nous a entendu, dehors ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mellister7.forumactif.org En ligne

avatar
Gouvernator
Date d'inscription : 13/09/2015
Messages : 51


Vos équipements
véhicule: uygrfeddyf
armes:
équipements :

MessageSujet: Re: RP cul Lilou Edwin   Dim 3 Jan - 22:39

Les peaux étaient moites, les respirations fortes, Lilou gémissait de plus en plus, l'embrassait, se faisait embrasser. Dans son oreille souffle le son d'une voix voilé et rauque. Elle tourne la tête et vient cueillir ses lèvres pour l'encourager à craquer avec elle. Elle était au bord de l'orgasme et ne réclamait plus qu'une chose, qu'il atteigne lui aussi ce plaisir. Il se fait plus brusque, plus passionné, et s'en est fini de la californienne qui craque dans un long gémissement, serrant ses cuisses autour de lui de manière non intentionnelle. Il ne faudra pas plus de temps à attendre pour le sentir se raidir, le sentir jouir en elle, elle l'encercle de ses bras alors qu'il retombe sur elle. Nullement oppressée par son poids, elle aime ce contact, sentant sa chaleur, son odeur et son souffle. Elle se remet elle même de ses émotions alors que ses mains parcourait doucement la peau du soigneur du bout des doigts, soulignant les lignes de ses muscles. Lilou se sentait plus légère, plus apaisée.

Lorsque son visage se dévoile sous le geste tendre du fauconnier, un sourire éclaire son visage avant de lui rendre son baiser. C'était tendre, c'était plaisant, ce n'était pas emprunt au doute et la colère. Elle se faufile contre lui, se tournant sur le côté lorsqu'il lui offre son bras pour qu'elle s'y cale. Elle acceptait avec plaisir cet excès de tendresse et n'en demande pas son reste, elle se blottit contre lui. Elle le regarde, l'observe et détaille ce sourire qui lui faisait déjà tant d'effet auparavant. Elle déçue ? N'avait-elle pas sourit, n'avait-elle pas gémit sous ses coups de reins. Elle se redresse sur son coude, et se penche pour l'embrasser brièvement. Pour le moment, Lilou était encore ailleurs, encore loin de la réalité et peu importait.

« Pas trop mal pour un mec qui prétend être rouillé ! »

Elle frissonne sous ce draps qui la recouvre et la rappelle à l'ordre. Comme si elle venait d'ouvrir les yeux, elle revoit le décors, se souvient du lieu, du temps, du présent. Mais elle n'a pas le temps d'y penser, elle capte pour le regard d'Edwin qui la fixe avec un sourire qui la fait fondre. Elle pouffe légèrement et s'enfonce à nouveau dans le lit, pour se protéger sous les draps et dans ses bras. C'est vrai elle venait de réaliser que le temps avait repris son cours mais elle voulait encore profiter de ce cesser le feu contre sa peau. Leurs visages si proche, elle n'avait pas pensée pouvoir partager une aussi grande complicité, elle caresse sa joue et l'embrasse du bout des lèvres.

« J'espère pas. Normalement le chalet était vide, mais si quelqu'un était en bas, je doute qu'il ait voulu monter à l'étage. »

Elle rigole doucement. Elle n'était pas encore prête à se poser trop de question. Mais une fois encore, l'homme la surprenait en lui offrant un moment plus que physique. Il savait comment apaiser la californienne sans même s'en rendre compte. Il était naturel, il était simple et lui-même. Elle ferme longuement les yeux et colle son front au sien, encore un peu, juste un peu avant de retourner au triste quotidien. Elle caresse sa peau, se fait tendre et féline. L'explosive Lilou était devenue plus tranquille, plus calme. Elle aurait aimé pouvoir dormir ainsi sans se soucier des autres. Mais c'est sans compter sur le bruit qu'ils entendent à l'extérieur. Alors elle ouvre ses yeux bleus sur lui et fini par chuchoter.

« Je crois qu'on devrait peut-être se bouger avant qu'on nous surprenne. » Elle esquisse un sourire et aimerait au fond qu'il la retienne. Mais il n'en fait rien et à contre cœur la peau blême de la blonde se décolle à la sienne. Elle ramasse ses vêtements dispersés sur le sol, se rhabille, le corps encore engourdie, encore étrangement excité et comblé.

Lilou ??? T'es là ?

Une voix à travers le chalet l'interpelle et un sursaut surprend son cœur. Elle ne s'attendait pas à ce qu'on vienne la chercher. Mais oui, elle était en retard et avait promis à Loue de venir l'aider pour le repas du soir. Elle se tourne sur Edwin, déçue, un peu trop, de devoir écourter un moment pareille. Un sourire nerveux, une mèche placé timidement derrière les oreilles, Lilou s'échappe de la chambre avant qu'on vienne la surprendre et la mette mal à l'aise. Pour le moment, la californienne était encore sur son nuage, elle savait qu'elle allait en tomber bientôt, elle préféra ne pas précipité la chute. Sa voix résonne derrière la porte qu'elle avait refermé derrière elle. « J'arrive, j'arrive ! Je m'étais endormie. »

Le rose encore aux joues, les cheveux en bataille, le secret de ces derniers mots ne leurs appartenaient qu'à eux désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mellister7.forumactif.org En ligne
 
RP cul Lilou Edwin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivantRevenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Kimmy.Lilou-J.B
» Edwin Phenix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mellister :: Mellister :: Le reste-